Du 10 au 20 septembre 2020
Départ le dimanche 13 septembre 2020
Village public quai Vendeuvre


JOUR 5

DERNIER OBSTACLE

Une fois franchi le rocher du Fastnet entre 10h43 pour le leader et 14h05 pour le dernier, les concurrents de la 6ème Normandy Channel Race ont entamé une descente endiablée vers les côtes normandes, jusqu’à 15 noeuds de moyenne par moment pour les meilleurs ; mais le passage des îles anglo-normandes avec un courant contraire et un vent se renforçant annonce une nouvelle et dernière difficulté.

Fini la longue et harassante chevauchée au près dans une mer formée le long des côtes irlandaises entre Tuskar Rock et Fastnet Rock ; sitôt viré ce fameux phare on tire sur la barre et on glisse au portant, nouvelle salutaire allure pour les corps fatigués au 5ème jour d’une course harassante et sans répit. Les compteurs s’affolent dans une vingtaine de noeuds de vent, avec 15 à 20 noeuds de vitesse en pointe dans les vagues, les Class40 démontrent toute leur puissance.

Vers 23h00, le leader BRETAGNE - CRÉDIT MUTUEL atteignait les Iles Scilly, merveilleux petit chapelet d’îles exotiques au sud-ouest de la côte anglaise, puis poursuivait toute la nuit sa « descente » vers l’île de Guernesey, marque suivante du parcours à laisser sur la gauche et encore distante de 30 milles à 08h00.

Avec une avance doublée à 30 milles sur ses concurrents aux alentours du Fastnet - option payante une fois de plus à la côte, avantage d’être le premier à virer la marque - Nicolas Troussel dispose d’un matelas confortable qui a pu atteindre 38 milles dans la nuit, mais derrière, personne ne lâche rien même si les hiérarchies « naturelles » reprennent le dessus ;  le vaillant Louis Duc - CARAC - ADVANCED ENERGIES - et les talentueux brésiliens - ZETRA - n’ont pu résister à la puissance à ces allures des derniers nés des Class40, le plan Verdier de Yannick Bestaven - LE CONSERVATEUR - ou encore le dernier Mach 40 mis à l’eau de Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard - SOLIDAIRES EN PELOTON - ARSEP. CONCISE 8 tente quant à lui une option à la côte anglaise, payante pour l’instant. La flotte s’étire aussi avec CRENO - MOUSTACHES SOLIDAIRES, CONCISE 2 et GROUPE SETIN de 90 à 120 milles nautiques des premiers.

Mais une nouvelle phase difficile attend les concurrents et en l’occurence les premiers. En effet Guernesey atteinte vers 10h00 marquera justement le début d’une renverse défavorable de courant, et ce pour une marée complète jusqu’à 16h00 ; dans le même temps le passage d’un front (ligne de rencontre entre deux masses d’air) doit faire monter le vent d’ouest à 25/30 noeuds, vent contre courant risque de lever une mer bien désagréable. C’est donc dans ces conditions que doit être franchie la zone délicate de l’île de Guernesey et surtout du Raz Blanchard, où les courants sont les plus forts d’Europe.
Le leader sera justement le premier à subir cette situation. Son avance confortable devrait être sensiblement réduite sans que cela, en principe, ne menace sa place. 


Vers un sacre des bretons Nicolas Troussel et Felix Pruvot ? 
Réponse en soirée vers 17h00/20h00 à Ouistreham.


Classement provisoire JOUR 7 de la course à 08h00 :
 
1er - Bretagne - Crédit Mutuel
2ème - Le Conservateur à 28,17 milles
3ème - Solidaires En Peloton - ARSEP à 30,31 milles
4ème Concise 8 à 40,15 milles
5ème - Carac - Advanced Energies à 40,20 milles