Du 16 au 26 mai 2019
Départ le dimanche 19 mai 2019
Village public quai Vendeuvre


Demain, le prologue de la Normandy Channel Race déclenchera les festivités sportives de cette première édition. Puis dimanche à 14h00, 10 tandems prendront le départ de cette épreuve, 100% normande et internationale, au départ et à l’arrivée de Caen. Le plateau de la Normandy Channel Race est de qualité et pour une première, les organisateurs, qui ont préparé cette manifestation en moins de deux mois, peuvent se féliciter de l’engagement d’autant d’équipages de haut niveau. Revue de détails des tandems à surveiller pour la victoire finale.
 
Tanguy De Lamotte fait, sans conteste, partie des têtes d’affiche de l’épreuve. Bas-Normand, chef de projet chez Karver, société spécialisée dans l’accastillage et basée à Honfleur, Tanguy est l’un des marins de haut niveau ayant rapidement fait le choix de la Class 40. Dès 2006, il construit avec l’architecte britannique Simon Roger, un voilier « Novedia – Initiatives » racé, utilisant déjà les limites de la jauge de la Classe. Et puis, l’année dernière, avec Adrien Hardy, Tanguy remporte la Solidaire du Chocolat, véritable première transatlantique étudiée spécifiquement pour les Class 40. Sur cette Normandy Channel Race, De Lamotte fait équipe avec Jean Galfione, sportif de très haut niveau, qui continue son apprentissage du large mais qui aura, dans les années qui viennent, des ambitions dans la Class 40.
 
Yvan Noblet, un pionnier de la Classe 40 depuis la Route du Rhum 2006, fait, aussi figure de favori sur la Normandy Channel Race. Habitué des Class 40, il bénéficie d’une véritable expérience au large en la matière. Et puis cette année avec son partenaire « Appart City », il loue le plan Verdier de l’Italien Giovanni Soldini. Un bateau qui a quasiment tout gagné. C’est clair Yvan passe à la vitesse supérieure. David Taboré, un habitué des Mini 6.50 sera son doublon pendant les 1000 milles de course.
 
Le Bas-Normand Halvard Mabire, navigue, quant à lui, avec Peter Harding sur un tout nouveau Class 40 signé Owen – Clarck. Certainement parmi les plus grand palmarès de la voile française, figure incontournable depuis 30 ans de la course au large, Halvard, vainqueur de la dernière Quebec Saint-Malo, membre actif de la Classe 40, s’aligne au départ de la Normandy Channel Race avec des ambitions même si son voilier n’est pas encore totalement fiabilisé.
 
Il faudra également compter sur le ticket Thomas Ruyant / Tanguy Leglatin. Le premier, dernier vainqueur de la Transat 6.50, est un jeune marin aux dents longues. Fraichement arrivé dans la Class 40, il n’a pas attendu longtemps pour gagner sa première épreuve sur le circuit avec le Grand Prix de Douarnenez. Pourvu d’un plan signé Guillaume Verdier, sister ship du bateau d’Yvan Noblet, le dunkerquois Thomas Ruyant n’est pas au départ de la Normandy Channel Race « pour enfiler des perles ». Son second Tanguy Leglatin, lorientais, est plutôt connu pour ses talents de coach (Isabelle Joschke, Armel Tripon, Sébastien Rogues) mais, nul doute, qu’en mer Tanguy est bien là pour choquer ou border. De plus, il connaît bien « Destination Dunkerque » pour avoir déjà navigué, à de nombreuses reprises, cet hiver avec Thomas. Certainement le duo le plus entraîné du plateau !
 
Un autre Bas-Normand, Marc Lepesqueux, originaire de Caen, peut jouer les troubles fêtes sur cette épreuve. Il embarque Eric Defert et ce duo est expérimenté que cela soit en Class 40 mais aussi en Figaro. « Marie Toit / Caen La Mer », un Jumbo 40 a été beaucoup optimisé ces dernières années et cette unité peut être redoutable au prés.
 
Jacques Fournier, skipper – président de la Classe et le belge Denis Van Weynbergh, Christophe Coatnoan et Pierre-Yves lautrou auront leur mot à dire.
 
Enfin, notons la présence de quelques tandems étrangers : Roeland Franssens et Michel Klenjans « Moonpalace », un Pogo 40 S qui va vite et un équipage néerlandais de marins aguerris qui connaît les eaux irlandaises et celtique pour notamment avoir participé à cinq Fastnet Race, « Phesheya – Racing » des Sud-Africains Nicholas Leggatt et Philippa Hutton-Squire, Andrew Dawson et Card Stephen, les britanniques de « Spliff »  
 
L’avis de Pierre-Yves Lautrou, journaliste, fin connaisseur de la course au large, régatier prétendant à la Route du Rhum 2010 en Class 40, à bord de « Groupe Partouche » sur la Normandy Channel Race : « Thomas Ruyant et Tanguy Leglatin sont, pour moi, les favoris de la course. Ils ont un bon bateau et c’est un bon équipage. Ils ont aussi remporté dernièrement le Grand Prix de Douarnenez. Je pense également à Tanguy De Lamotte et Yvan Noblet, deux connaisseurs du Class 40 et qui ont prouvé leur capacité à aller vite. Tanguy De Lamotte a un sacré CV en Class 40. De mon côté, je vais courir la Normandy Channel race avec le haut-normand Christophe Coatnoan avec beaucoup d’humilité et avec l’ambition de continuer mon apprentissage du Class 40 notamment l’électronique à bord même si pour avoir participé à six Mini-Fastnet et 2 Fastnet, je connais les endroits où nous allons évoluer ».