Du 16 au 26 mai 2019
Départ le dimanche 19 mai 2019
Village public quai Vendeuvre


La première édition de la Normandy Channel Race a pris aujourd’hui à 14h00 son envol au large d’Hermanville-sur-Mer dans le Calvados. 10 Class 40, 20 marins ont désormais plus de 1000 milles de navigation devant eux dans des contrées maritimes mythiques comme les îles de Saint-Marcouf, Barfleur, le Solent, la côte Sud de l’Angleterre, la Mer Celtique, la Mer d’Irlande, le fameux rocher du Fastnet, le raz Blanchard…
Les concurrents sont attendus vendredi ou samedi prochain à Caen.
 
Début d’après-midi, les navigateurs de la Normandy Channel Race coupaient la ligne de départ. Dans des conditions de mer calme, un vent d’Ouest – Sud – Ouest soufflant à 10 nœuds, Yvan Noblet et David Taboré prenaient un magnifique départ bâbord amure. Au près, quelques partisans d’une tactique à la côte heurtaient des casiers. Tanguy De Lamotte devait même plonger afin de dénouer les filets enlacés dans ses safrans ! A faible distance du port de Courseulles-sur-Mer, après deux heures de course, la flotte était bien regroupée avec « Destination Dunkerque » en tête, suivi de « Moonpalace » et «Novedia- Initiatives». Les voiliers plus au large étant un peu distancés…
Direction Saint-Marcouf, la première marque de passage, 37 premiers milles face au vent à tirer des bords au large ou le long des plages du débarquement, une première partie de course sportive d’entrée de jeu.
 
Il s’agit pour les duos d’entrer dans le rythme de la compétition et de commencer à négocier les potentielles bascules de vent et surtout le courant qui risque d’être déjà fort au passage de Barfleur en début de soirée. Un premier « passage à niveau » qui peut avoir des conséquences au classement général provisoire. La suite des événements pour les skippers sera alors la traversée de la Manche en direction du Solent et de l’île de Wright qu’il faudra laisser à bâbord avec certainement une chute significative du vent et un passage au Nord-Ouest.
 
Réactions avant le départ :
 
Tanguy Leglatin « Destination Dunkerque » : « L’idée est d’être parmi les leaders à Barfleur ce soir de façon à passer le site avec le courant. Au près lors des premiers 30 milles, nous allons être à fond et ne pas se reposer. On prendra notre rythme lors de la traversée. Ensuite, il est important de bien choisir nos trajectoires en fonction des voiles d’avant que nous allons hisser. Trouver le bon angle, le bon compromis, l’une des spécificités importantes des Class 40 ».
 
Jean Galfione « Novedia Initiative » : « C’est l’une des premières régates où je me présente dans des conditions où je vais pouvoir jouer un résultat. C’est un sentiment que j’aime. Exactement pareil que lorsque j’étais perchiste et que j’avais des titres à défendre. En même temps, j’ai encore de nombreuses astuces à apprendre en mer. Tanguy va, je pense, m’apporter beaucoup ». 
 
Marc Lepesqueux « Marie Toit / Caen La Mer » : « J’avais beaucoup de choses à gérer avant le départ. Vivement en course ! Avec mon Jumbo 40, on devrait bien s’en sortir lors des premières heures. Les Plan Verdier prendront certainement ensuite l’avantage lors de la traversée au reaching. Puis, je pense que les premières options vont se dessiner en milieu de nuit ou demain matin dans le Solent à priori au près dans le petit temps ».   
 
David Taboré « Appart City » : « On aborde la course sereinement avec l’ambition d’être parmi les meilleurs à l’arrivée vendredi ou samedi à Caen. Au passage de la cardinal Ouest de Saint-Marcouf, première marque obligatoire, on aura des heures de prés au compteur. On va pouvoir normalement alors choquer un peu nos voiles pour se retrouver au vent de travers pour la traversée, des conditions pour notre bateau ».
 
Roland Franssens « Moonpalace » : « Cela va être une grosse navigation dans des secteurs que nous connaissons parfaitement. Pour nous, c’est les vacances. Nous allons essayer de prendre du plaisir tout en étant concentré sur notre stratégie ».
 
Du côté du village de la Normandy Channel Race,15 000 visiteurs ont arpenté le quai du bassin Saint-Pierre en quatre jours. Le concert de jazz Manouche hier soir a été un succès. 250 scolaires sont venus à la rencontre des skippers. Les baptêmes nautiques, les visites de vieux-gréement ont beaucoup intéressé le grand public, tout comme les démonstrations « aquadog » et évidemment la sortie et le retour des marins samedi lors du prologue. Enfin, la Normandy Channel Race en virtuel « Virtual Ocean Races » est en route. Dimanche lors de la remise des prix de l’épreuve, le vainqueur virtuel sera, d’ailleurs, récompensé.