Du 16 au 26 mai 2019
Départ le dimanche 19 mai 2019
Village public quai Vendeuvre


Vendredi 1er juin 2018

 

Epilogue d’une course passionnelle!

 

La Normandy Channel Race 9ème du nom connaitra demain, en matinée ou à la mi-journée, la conclusion d’un opus passionnant et passionnelle. Ce cinquième jour de course a, comme chaque jour, apporté son lot de changements de leader, de coups stratégiques et de croche pied de dame nature. Onze voiliers sont ce matin entrés en Manche après une traversée de la mer Celtique scandée de chamboulements. A 150 milles théoriques de l’arrivée, 6 duos se tiennent en une vingtaine de milles, offrant aux dernières heures de course tous les éléments étouffants d’un grand thriller. Aïna Enfance et Avenir (Chappellier – Delahaye), Carac (Duc – Riou) et Imerys (Sharp – Pulvé) s’échangent la première place au rythme des oscillations du vent de sud ouest, tandis que V and B (Sorel – Carpentier), Lamotte Module Création (Berry –Le Vaillant) et Campagne de France (Merron – Mabire) semblent tapis en embuscade, prêts à capitaliser sur une nouvelle facétie du vent ou de la mer. Des grande solitudes brumeuses aux glissades euphorisantes, les concurrents de la Normandy Channel Race auront tout connu. Reste à conclure, demain sans doute.

 

« Cela attaque dans tous les sens, pour au final revenir à la case départ! » Ainsi Phil Sharp s’amusait-il du jeu du chat et de la souris entamé depuis le Fastnet par les protagonistes de la tête de course. Un coup au sud pour toucher en premier le vent de sud ouest, puis recalage au nord pour bénéficier du meilleur angle de descente dans un vent un peu plus frais que prévu. Une stabilité dans les conditions qui ont permis aux duos de pousser encore plus loin leur ardeur à se dépasser, à battre leurs concurrents. Résultats, trois leaders différents dans la journée,  distants d’une poignée de milles et qui font étalage d’une rare persistance dans l’effort, arc boutés sur les réglages et à la barre, conscients du moindre hectomètre gagné.

 

Aïna Enfance et Avenir est ce soir le très fragile leader de la flotte, à quelques 35 milles dans l’ouest de Guernesey. Tout aussi rapides et inspirés, Carac et Imerys sont à l’attaque. Phil Sharp est en approche de ses chères îles Anglo-Normandes dont il connait les subtilités et les courants. Si proches de l’arrivée, et pourtant si lointains si l’on considère l’importance des embûches encore à négocier, le tout sous la pression visible d’adversaires déterminés. Derrière, à 25 ou 30 milles de distance, on est aussi prêt à prendre tous les risques du côté de V and B, Lamotte Module Création ou Campagne de France. Avec la tombée du jour, chacun va jouer son va-tout pour se rapprocher des leaders, et se positionner pour un dernier sprint des plus épiques en Baie de Seine, cette nuit et jusqu’à demain matin.

 

En tout état de cause, et selon l’évolution des fichiers météo, une arrivée demain matin samedi avant midi semble probable.