Du 16 au 26 mai 2019
Départ le dimanche 19 mai 2019
Village public quai Vendeuvre


Samedi 2 juin 2018

 

Avantage Aïna Enfance et Avenir

 

La négociation du contournement de la Pointe du Cotentin et du dispositif de Séparation de Trafic (DST) dans l’ouest de l’île de Sercq, interdite à la navigation des coureurs de la Normandy Channel Race, tourne ce matin à l’avantage du duo Chappellier - Delahaye (Aïna Enfance et Avenir). En tête depuis l’entrée en Manche hier après-midi, le binôme Normando-Rochelais a habilement mené sa course de contrôle face aux appétits déclarés d’adversaires qui ne se quittent pas d’une semelle depuis le départ d’Ouistreham voici déjà 6 jours. Sa position de leader lui laissant le choix des armes, c’est en longeant le sud de la DST qu’Aïna choisissait d’aborder la pointe du Cotentin, en demeurant sagement au large pour bien profiter des courants, avant de plonger vers Barfleur. Aymeric Chappellier et Fabien Delahaye ne laissaient d’autres choix à leurs adversaires Imerys (Sharp-Pulvé) et Carac (Duc-Riou) que celui de pousser leur bord vers l’est, dans l’espoir de redescendre vers la baie de Seine avec un meilleur angle d’attaque dans le vent d’Ouest Sud Ouest mollissant. Comme prévu leurs poursuivants immédiats prennaient dès hier soir tous les risques pour tenter de réduire leur faible retard. Lamotte Module Création (Berry - Le Vaillant), suivi comme son ombre par Campagne de France (Mabire - Merron) rallongeait la route pour contourner la DST par le nord, dans l’espoir de trouver eux aussi un angle de descente favorable, travers au vent pour plonger sur un seul bord vers la côte Calvadosienne.

 

18 bateaux demeurent ce matin engagés dans cette si longue et si éprouvante Normandy Channel Race 2018. Beijaflore, (William Mathelin-Moreaux et Amaury François)  toujours en Mer Celtique, ferme la marche, à quelques 210 milles d’Aïna. Les 9 derniers bateaux naviguent dans un bon régime de vent de secteur sud ; de quoi tirer un joli baroud d’honneur pour conclure au plus vite cette Normandy Channel Race de tous les coups de théâtre pour ces voiliers, tous piégés dès la première nuit à l’approche de l’île de Wight par le jeu des dévents et des courants contraires.

 

Selon les dernières estimations, une arrivée très groupée des leaders pourrait survenir entre 11 heures et 13 heures sur la ligne mouillée devant Ouistreham.