Du 10 au 20 septembre 2020
Départ le dimanche 13 septembre 2020
Village public quai Vendeuvre


COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 26 MAI 2019

 

LA NORMANDY CHANNEL RACE : UNE COURSE À PART

 

10 heures seulement, c’est le temps qui sépare la victoire d’Aymeric Chappellier et Pierre Brasseur sur Aïna Enfance et Avenir des 11ème Franz Bouvet et Sylvain Michelet sur Yoda qui ont clôturé la ligne d’arrivée hier en fin d’après-midi. Un fait à l’image de cette édition où le suspense a été de tous les instants, à tous les niveaux, dans une flotte regroupée et aux multiples rebondissements pour se finir par deux magnifiques sprints finaux : un pour la victoire, 1 minute d’écart avec le second Eärendil, l’autre pour le podium, 2 minutes d’écart entre le 3ème  Cape Racing Yachts et le 5ème Rêves.

Cette année le parcours a une fois de plus fait parler sa technicité. Les superlatifs ne manquaient pas dans la bouche des skippers à leur arrivée hier à Ouistreham : « Très belle course, hyper intense, c’était génial d’être au contact tout le temps. […] Le format est top avec des renversements de situation incessants ! » déclare Emmanuel Le Roch skipper d’Edenred à peine le pied à terre. Pierre-Louis Attwell l’ancien figariste n’est pas moins élogieux : « Formidable épreuve ! […] Rien n’était jamais joué, ça passait de la dernière à la 3ème place sans arrêt, presque un format Solitaire du Figaro. Expérience incroyable ! ». Un format réputé pour ses nombreux passages à niveau qui permettent une redistribution des cartes régulière ; et pour cette édition, le petit temps aidant, la flotte est restée compacte pour nous offrir de magnifiques duels jusqu’aux derniers milles.

Comment pourrait-on parler d’un sprint final, quand en fait celui-ci a débuté dès le deuxième jour et la sortie du Solent. C’est effectivement un match-race de 5 jours que nous ont offert les deux leaders de cette 10ème Normandy Channel Race. Aïna Enfance et Avenir et Eärendil ne se sont pas quitté de plus de 2,5 milles d’écart tout du long du parcours, alternant la tête de course, et se livrant un duel sans répit. Aymeric Chappellier et Pierre Brasseur finissent par couper la ligne d’arrivée en vainqueur seulement une petite minute devant le duo italo-hispanique Pietro Luciani et Pablo Santurde del Arco. Les skippers d’Eärendil sont de magnifiques dauphins tant le duel fut rude et leur navigation belle. Du suspense il y en a eu jusqu’au bout. Le duo germano-normand Jörg Riechers et Cédric Château arrachent la 3ème place après un match-race incroyable sur les 30 derniers milles avec Beijaflore et Rêves qui se placent respectivement 4ème et 5ème pour un écart d’un peu plus de 2 minutes entre les 3 duos. Un résultat qui prouve que malgré une flotte un peu plus restreinte en cette année de transition, le niveau sportif de cette épreuve internationale n’en était pas moins élevé que les éditions précédentes.

La Normandy Channel Race est devenu est grande classique en Normandie et dans le paysage de la course au large. Ce bilan elle le doit avant tout à tous ces ingrédients qu’elle regroupe et qui font d’elle une épreuve si particulière dans le calendrier de la Class40. Un parcours unique, un niveau international, des scénarios sportifs incroyables, l’esprit Class40, etc. forment un savant mélange qui attire chaque année les spécialistes de la discipline en Manche et mer Celtique.

Vivement 2020 !