Première nuit idéale

Première nuit idéale

 

Après un départ sportif au large de Ouistreham, toute la flotte de la CIC Normandy Channel Race 2021 a bénéficié d’un bon flux de nord-est de 20 nœuds permettant un passage de la marque de parcours située dans l’ouest de Saint-Marcouf seulement trois petites heures après le départ et une traversée de la Manche expresse. Un scénario inédit sur l’épreuve, combinant allures de reaching bénéfiques à de bonnes vitesses pour les Class40 et bon timing avec la marée, synonyme de courant favorable, permettant un passage de Barfleur et du Solent sans encombres.

 

La différence de potentiel entre les bateaux dernières générations et les unités plus anciennes creuse inévitablement un écart déjà conséquent entre le groupe de tête et l’équipage de Kite qui ferme la marche, étalant ainsi la flotte sur plus de 40 milles nautiques. Outre les quatre récents Class40 typés scow qui mènent le train depuis le départ, à l’avantage de Crédit Mutuel (158), un second peloton de chasseurs formé par E. Leclers Ville La Grand (160), La Manche #EvidenceNautique (154), Legallais Team Voile (145) et Tales 2 (123) se livre une belle bagarre au large de Waymouth.

 

Un vent d’Est en Manche avec un courant toujours favorable jusqu’en fin de matinée devrait accompagner l’ensemble des équipages le long des côtes sud-anglaises, permettant ainsi à la tête de flotte d’atteindre le Cap Lizard en début de soirée. À l’image de Vogue avec un Crohn (135) qui tente une option Sud, les conditions de navigation de louvoyage au portant vont amener les concurrents à empanner et ainsi faire des choix stratégiques pour se positionner au mieux sur le plan d’eau.

 

À noter que le banc des Shingles a encore frappé. Le Class40 Eärwen (88) s’est échoué en début de matinée sur le banc de sable à la sortie du Solent britannique. Kieran et Jean-Jacques le Borgne attendent la marée montante pour repartir en course dès que possible et sans assistance.

Partager cet article :

Menu