Regroupement en Mer Celtique

Les concurrents de la Normandy Channel Race cru 2020 ont vécu une nuit sous grande tension. Pour certains, les certitudes de la veille le sont toujours au réveil, pour d’autres elles sont toutes autres. On peut ainsi résumer l’état de la flotte ce matin qui subit un regroupement et s’improvise un nouveau départ après avoir passé Land’s End et à l’entame de la remontée vers le phare de Tuskar Rock au près, subissant au passage un chamboulement dans le classement.

Si l’on devait sortir du lot un équipage pour symboliser les chamboulements de la nuit, il suffirait de regarder le classement hier soir et ce matin de Redman. Le duo Antoine Carpentier et Nicolas Groleau avait, jusqu’à la marque de parcours de Wolf Rock, signé un début course d’une impeccable propreté en ne lâchant plus la position de leader depuis le parcours côtier au large de Ouistreham. Dans ces conditions de vent faible, l’intensité du courant prime sur la force du vent, une situation que le tandem à bord du dernier né de la Class40 a eu à affronter quand ses concurrents directs, restés proches de la côte, n’ont pas subi.

Le timing du passage de Land’s End, défavorable pour les premiers, a permis aux poursuivants de combler leur retard à l’instar d’Everial, Virgin Media Business, Vogue avec un Crohn, Free Dom et Lamotte Module Création, qui se retrouvent en position de nouveaux chasseurs des deux leaders, Crédit Mutuel et Banque du Léman. Mais attention, les certitudes acquises peuvent ne plus l’être quelques heures plus tard. Personne n’est à l’abris d’un nouveau retournement de situation tant la flotte se regroupe dans un mouchoir de poche. Effectivement, encore hier la flotte se tenait en 60 milles, pour aujourd’hui accumuler seulement 30 milles entre le premier et le dernier dont 13 unités qui se tiennent en moins de 10 milles. Le jeu reste totalement ouvert sur cette remontée de la Mer Celtique.

À noter l’option tentée par deux équipages, Fondation Sextant / Amiral Gestion et Rockall 6, qui semblent avoir choisi une anticipation de la rotation du vent vers le Nord-Est en naviguant proche des côtes du Canal de Bristol.

Pour les heures de navigation à venir, les concurrents n’ont plus beaucoup à attendre avant de voir le vent reprendre en intensité. Les conditions de vent faible avec lesquelles les duos auront dû combiner jusqu’à présent se terminent pour laisser place à un flux de secteur nord de 6 à 8 nœuds forcissant au fil de la journée.

Partager cet article :

Menu