Final d’anthologie en pointe Cotentin

Une fois de plus, la 12ème édition de la CIC Normandy Channel Race accouche d’un scénario au final dantesque. Le vent de la dépression a amené un flux de sud-ouest d’une vingtaine de nœuds sur l’ensemble du parcours. Ce sont les leaders, Crédit Mutuel (158), Project Rescue Ocean (162) et Redman (161), qui ont été les premiers à bénéficier de ce flux en début soirée hier et ainsi retrouver une bonne allure de 10-12 nœuds pour passer les îles Scilly et retrouver la Manche. Dans ces conditions, ce sont les lorientais Ian Lipinski et Gwenolé Gahinet qui ont repris les commandes de la flotte d’une courte tête. Toujours dans un mouchoir de poche d’un tout petit mille nautique, le « Big Three » devrait atteindre la marque de parcours de Guernesey en milieu de journée vers 13h30-14h dans un synoptique de sud-est faiblissant fortement avant d’être rattrapé par une dorsale anticyclonique qui va faire basculer le vent en ouest / nord-ouest. Le dernier passage à niveau que le trio de tête va devoir négocier va se jouer dans de tous petits airs en pointe du Cotentin. Pour couronner le tout et accentuer le suspense, une bascule de courant entre le cap de la Hague et Barfleur va venir se mêler à la fête. Entre vent faible erratique et courant contraire, les protagonistes de cette édition 2021 vont certainement devoir aller faire du rase-cailloux à la côte pour notre plus grand plaisir mais certainement pas celui des marins dont la fatigue doit commencer à grandement se faire sentir, et ce au moment où la concentration de tous les instants est primordiale pour espérer décrocher le titre.

En queue de flotte, les 3 équipages qui ferment la marche, Gustave Roussy (133), Eärwen (88) et Kite (144), ont passé le rocher du Fastnet avec très peu de vent sur zone en étant situé au cœur de la dépression. Avec le décalage de celle-ci, au moment où nous écrivons ces lignes, ce sont eux qui affrontent les conditions les plus musclées de cette édition avec un vent de 30-35 nœuds. Ces conditions vont être de courte durée et faiblir progressivement au cours de la matinée. Le milieu de flotte mené par l’équipage du Legallais Team Voile est sous l’influence d’un flux de sud-ouest de 20 nœuds et fonce donc au reaching vers les îles Scilly, porte d’entrée de la Manche.

L’arrivée des premiers est estimée demain matin à Ouistreham aux alentours des 6-7h. Une bonne partie de la flotte est donc attendue sur la ligne dans la journée de vendredi. Pour les prochaines 24h, marins comme spectateurs vont vivre un suspense torride, vivement le dénouement…

Partager cet article :

Menu