UNE DENSITÉ ET UN NIVEAU INÉDIT POUR CETTE ÉDITION 2022

Avant même que les protagonistes de cette CIC Normandy Channel Race 2022 se soient affrontés en Manche et Mer Celtique, la 13ème édition de la grande classique fait déjà office d’édition historique de l’événement. Un record de participation inédit, un plateau au niveau sportif jamais atteint et une présence de la quasi-totalité des derniers nés de la série, sont tout autant d’éléments qui font que cette édition s’annonce grandiose. Tour d’horizon des forces en présence… 

Comme un symbole, le dernier vainqueur de l’épreuve en 2021, Project Rescue Ocean (162), skippé par Axel Tréhin et Frédéric Denis, est également le premier à s’amarrer ce lundi 9 mai quai Vendeuvre. Le premier d’une longue liste de potentiels vainqueurs de la CIC Normandy Channel Race millésime 2022. Le duo breton aura fort à faire pour défendre son titre puisqu’il faudra également compter sur la présence des spécialistes de la classe. Il y a fort à parier que Ian Lipinski (Crédit Mutuel – 158), accompagné pour l’occasion par l’excellent marin italien Ambrogio Beccaria, et Antoine Carpentier (Redman – 161), qui embarque le skipper normand, fidèle de l’épreuve, Nicolas Jossier, rêvent tous deux d’ajouter à leur palmarès l’exigeante épreuve.

La CIC Normandy Channel Race aligne un nombre record de 30 duos inscrits et attendus sur la ligne de départ ce dimanche 15 mai. Une flotte dense mais dont le niveau n’en est pas moins élevé. Effectivement, sur le plan des supports, à deux exceptions près, l’ensemble des 15 unités mises à l’eau depuis la dernière édition ont répondu présents. Quand on sait à quel point la performance des Class40 dernière génération ne cesse d’évoluer d’année en année depuis l’arrivée des scows, il faut s’attendre à assister à une bagarre de haute lutte sur l’eau.

Sur le plan humain le niveau n’est également pas en reste. À commencer par les spécialistes d’autres classes (Figaro pour ne citer qu’elle) qui ont succombé à l’attrait de ce support qui ne cesse d’attirer les grands noms de la course au large. Corentin Douguet, Yoann Richomme, Alexis Loison, Xavier Macaire, Achille Nebout et Fabien Delahaye viennent grossir les rangs d’une CIC Normandy Channel Race au niveau inédit… et ce sans compter sur les légendes de la voile que sont Vincent Riou, Mike Golding et Brian Thompson, au CV long comme le bras, bien présents à Caen pour prendre le départ de cette édition 2022.

Voici donc tant d’éléments qui nous laissent à penser que cette 13ème édition de la CIC Normandy Channel Race restera gravée dans les annales de l’événement. Mais attention, la réputation de l’épreuve n’est plus à faire, le parcours aussi bien exigeant dans des zones de navigation complexes, une météo encore à découvrir et le rythme très soutenu des 1000 milles à parcourir peuvent réserver encore de nombreuses surprises et sacrer un équipage inattendu.

 

Ils ont dit :

Ian Lipinski (skipper Crédit Mutuel) : « Mes deux précédentes participations à cette course m’ont déjà laissé des souvenirs incroyables. Ce parcours est complètement fou, provoquant à chaque fois des rebondissements, des retournements de situation… C’est une lutte intense et une guerre des nerfs sans cesse renouvelée. D’autant que la concurrence s’annonce exceptionnelle cette année ! »

Alexis Loison (co-skipper Edenred) : « C’est un énorme plaisir de pouvoir enfin participer à cette course devenue incontournable et surtout avec un marin comme Manu Le Roch. Le plateau est exceptionnel, le parcours me plait à merveille car il se déroulera entièrement sur mon terrain de jeu favori. »

Axel Trehin (skipper Project Rescue Ocean) : « L’an passé, la CIC Normandy Channel Race était notre toute première course sur le bateau quelques semaines après sa mise à l’eau, et ça nous avait plutôt bien réussi. Espérons que ce n’était pas qu’une histoire de chance du débutant, et que tout ce qu’on a appris sur le Class40 Project Rescue Ocean depuis va nous permettre de doubler la mise ! Ça tombe bien, avec Fred on est toujours aussi joueurs ! Et on est hyper heureux de voir que le plateau s’étoffe et que la bagarre s’annonce encore plus belle sur cette course qui réserve toujours un scénario de dingue… » 

Antoine Carpentier (skipper Redman) : « La CIC Normandy Channel Race s’inscrit dans les incontournables de la Class40. C’est une course d’endurance qu’il faut mener à la cadence d’un sprint. C’est aussi une course où l’on observe souvent des regroupements de flotte où les cartes sont redistribuées. Son parcours de 1000 milles avec ses navigations dans la manche et l’entrée de la mer d’Irlande oblige une veille permanente. Le fait d’avoir Nicolas à bord de Redman est un réel plus ! Il connaît la Manche comme sa poche. De plus c’est un excellent régatier. Cette année le plateau est exceptionnel, nous avons hâte d’être au départ »

Jean Galfione (skipper Serenis Consulting) : « Je suis très motivé de revenir sur la CIC Normandy Channel Race avec Vincent et un nouveau bateau. Le cru 2022 est incroyable au regard du niveau sportif et de l’évolution des bateaux. C’est toujours un plaisir de venir à Caen, l’accueil est toujours au top ! »

Aurélien Ducroz (skipper Crosscall) : « Je suis très heureux de retrouver Caen et la CIC Normandy Channel Race, c’est une course que j’apprécie particulièrement. Son parcours, son ambiance et son organisation en font une des courses pilier du calendrier Class40. Nous sommes très motivés avec Gérald pour jouer les avants postes à bord de Crosscall même si nous sommes conscient de la concurrence incroyable pour cette nouvelle édition. »

Share this article:

Menu